Soeur Marie Dupont

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dans le livre du Père Bernard Peyrous, de la Communauté de l’Emmanuel, “Des saints au XXe siècle. Pourquoi ?” qui évoque la première Sœur de Bethléem :

« Odile Dupont-Caillard est née au Havre, dans une famille chrétienne liée à l’Ordre dominicain.
En 1946, appelée à la vie religieuse, elle entre au couvent des dominicaines des Tourelles, à Montpellier, qui est alors une maison remarquable du point de vue des études. Mais elle se sent destinée à mener une vie érémitique et, avec l’accord de ses supérieurs, elle passe une année en solitude au Perthus, dans les Pyrénées, en 1949-1950.
Le 1er novembre 1950, alors qu’elle est revenue aux Tourelles, le pape Pie XII proclame le dogme de l’Assomption de la Vierge Marie. Un groupe de pèlerins du Havre se trouve sur la place Saint-Pierre, dont les parents d’Odile. Sept d’entre eux, sans se concerter, reçoivent dans leur cœur une compréhension profonde du sens de ce dogme et entendent un appel à réaliser le « projet de la Vierge », c’est-à-dire la création d’une communauté religieuse nouvelle répandue partout dans le monde pour honorer ce mystère : « Tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté de toutes les générations “doivent” se tenir eux aussi, avec Jésus, avec Marie, en la présence du Père, saints et immaculés dans l’amour, sur la terre comme au ciel et pour l’éternité. » Sœur Marie Dupont accueille à son tour cette demande de la Vierge et comprend que son cheminement l’a préparée à y répondre.
Douze semaines plus tard seulement, début 1951, dans le village de Chamvres au diocèse de Sens, Sœur Marie Dupont et une compagne commencent la nouvelle communauté qui sera reconnue rapidement comme “pieuse union”. C’est le début d’une aventure de découverte de la volonté de Dieu. Peu à peu, les choses se mettent en place, non sans les difficultés et les hésitations inhérentes à toute fondation.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »